Marché du gaz

Marché du gaz en France

L''exploitation directe sur le sol français était essentiellement concentrée dans la région sud-ouest avec en particulier le gisement de Lacq, qui est épuisé. Il subsiste toutefois des installations de récupération du gaz de mine, dans les anciens bassins houillers du nord de la France.

consommation de gaz naturel

Le gaz naturel représente environ 20 % de l'énergie consommée en France, cette proportion étant en augmentation. Le gaz devrait être à l’avenir plus présent dans le mix énergétique, en particulier pour la production d’électricité. Le congrès du gaz s'attend à une augmentation d'au moins 50 % de la consommation mondiale de gaz entre 2010 et 2030. Le gaz devrait alors représenter près du quart de la consommation totale d'énergie primaire. Cette prévision n'est toutefois pas partagée par tous les analystes, certains considérant que la consommation de gaz pourrait stagner.

Marché du gaz en Europe et dans le monde

Le marché mondial du gaz est dominé et régulé par les trois premiers producteurs mondiaux que sont la Russie, l’Iran et le Qatar. Toutefois, avec le développement des gaz non conventionnels, la Russie a perdu son statut de premier producteur mondial de gaz au profit des Etats-Unis.

Le marché du gaz en Europe présente un manque d'interconnexion et de fluidité en Europe centrale et orientale, la Bulgarie et la Slovaquie ayant été particulièrement touchées par la crise russe du gaz de 2008-2009.

Nord Stream est un projet de gazoduc long de 1200 kilomètres et proposant une nouvelle route pour le gaz russe exporté vers l'Europe, allant de Portovaya Bay à la côte allemande, à travers la mer baltique. Le consortium Nord Stream AG est détenu majoritairement par Gazprom.

Le gaz naturel liquéfié

En forte hausse, le trafic de GNL représente la moitié des échanges internationaux de gaz naturel.

Le gaz de schiste

L'extraction du gaz de schiste aux États-Unis semble s'accentuer, de même que dans d'autres pays comme le Canada ou la Grande-Bretagne. En France, les vagues de contestation freinent son exploitation.

Le gaz de houille ou gaz de charbon

Connu depuis fort longtemps, le gaz de houille ou gaz de charbon a vu sa dernière exploitation en France arrêtée en 2004 en Lorraine à cause d'une trop faible rentabilité. Or, la hausse des cours du gaz et l'amélioration des techniques d'extraction redonnent de l'intérêt à l'exploitation des mines de charbon.

Le gaz de houille est souvent comparé au gaz de schiste car il s'agit également de méthane, mais la façon dont il est piégé dans la roche est différente. Le gaz est extrait à partir des fractures du charbon, qui est une matière tendre et naturellement fracturée.